Get 20M+ Full-Text Papers For Less Than $1.50/day. Start a 14-Day Trial for You and Your Team.

Learn More →

Vengeance et recit dans Le Comte de Monte-Cristo

Vengeance et recit dans Le Comte de Monte-Cristo Kris Vassilev Vengeance et récit dans Le Comte de Monte-Cristo Dans son livre Du Superman au surhomme, tardivement traduit en français1, Umberto Eco consacre une vingtaine de pages au roman Le Comte de Monte-Cristo d'Alexandre Dumas. La critique d'Eco, à la fois consterné par la profusion stylistique et exalté par la structure narrative du récit, part délibérément dans deux sens opposés. S'attachant d'une part à tourner en dérision le caractère surchargé et mélodramatique de l'écriture dumasienne, allant jusqu'à juger le roman "mal écrit," le critique italien s'évertue, d'autre part, à mettre en valeur les mérites de sa construction. Il semblerait donc qu'on puisse nettement faire le partage, au sein du roman de Dumas, entre l'écriture et la composition, l'une étant supposée banale et l'autre ingénieuse. Or, à la critique du style dumasien fait suite presque immédiatement son éloge. Aussitôt après avoir raillé l'écriture lourde et sans originalité de Monte-Cristo, Eco fait marche arrière et son commentaire prend une tournure inattendue. Il s'agit plus précisément des révélations successives au moyen desquelles Edmond Dantès accomplit ses vengeances: "Relisons trois épisodes de dévoilement, pour jouir de ce retour du pareil, qui chaque fois (avouons-le) nous fait dresser les cheveux sur la http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png French Forum University of Nebraska Press

Vengeance et recit dans Le Comte de Monte-Cristo

French Forum , Volume 26 (2) – May 1, 2001

Loading next page...
 
/lp/university-of-nebraska-press/vengeance-et-recit-dans-le-comte-de-monte-cristo-P2WDDyN8qS
Publisher
University of Nebraska Press
Copyright
Copyright © 2001 by French Forum, Inc.
ISSN
1534-1836
Publisher site
See Article on Publisher Site

Abstract

Kris Vassilev Vengeance et récit dans Le Comte de Monte-Cristo Dans son livre Du Superman au surhomme, tardivement traduit en français1, Umberto Eco consacre une vingtaine de pages au roman Le Comte de Monte-Cristo d'Alexandre Dumas. La critique d'Eco, à la fois consterné par la profusion stylistique et exalté par la structure narrative du récit, part délibérément dans deux sens opposés. S'attachant d'une part à tourner en dérision le caractère surchargé et mélodramatique de l'écriture dumasienne, allant jusqu'à juger le roman "mal écrit," le critique italien s'évertue, d'autre part, à mettre en valeur les mérites de sa construction. Il semblerait donc qu'on puisse nettement faire le partage, au sein du roman de Dumas, entre l'écriture et la composition, l'une étant supposée banale et l'autre ingénieuse. Or, à la critique du style dumasien fait suite presque immédiatement son éloge. Aussitôt après avoir raillé l'écriture lourde et sans originalité de Monte-Cristo, Eco fait marche arrière et son commentaire prend une tournure inattendue. Il s'agit plus précisément des révélations successives au moyen desquelles Edmond Dantès accomplit ses vengeances: "Relisons trois épisodes de dévoilement, pour jouir de ce retour du pareil, qui chaque fois (avouons-le) nous fait dresser les cheveux sur la

Journal

French ForumUniversity of Nebraska Press

Published: May 1, 2001

There are no references for this article.