Get 20M+ Full-Text Papers For Less Than $1.50/day. Start a 14-Day Trial for You or Your Team.

Learn More →

Passant de la lumière: un texte "photographique" de Béatrice Bonhomme

Passant de la lumière: un texte "photographique" de Béatrice Bonhomme Geneviève Guétemme Passant de la lumière un texte “photographique” de Béatrice Bonhomme Béatrice Bonhomme s’intéresse depuis longtemps aux liens qui unissent le visuel et le verbal et elle associe régulièrement des images à certains textes. En 2008, elle publie un recueil, intitulé Passant de la lumière, qui s’ouvre justement sur un autoportrait dessiné de son père: Mario Villani. Il était peintre et les poèmes lui sont dédiés. Mais au-delà de cette dédicace, le frontispice graphique place les six poèmes du recueil sous le signe de la légèreté d’un trait de crayon dont le but est d’offrir des “lignes qui effacent et dépassent la mort.” Par ailleurs, le regard du peintre: celui qui regarde avec la lumière et qui, d’une certaine manière, comme le signale le titre, est de la lumière, devient notre guide pour transformer les textes en “images- lumière.” En fait, ce portrait désigne le peintre et son dessin comme des passeurs capables de transformer les poèmes en textes graphiques et lumineux: des textes visuels quasiment “photographiques.” Autrement dit, la présence de ce frontispice pose la question du rapport entre le texte du recueil et la ligne, la lumière et l’écriture de la lumière. Elle suggère l’idée d’un http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png French Forum University of Nebraska Press

Passant de la lumière: un texte "photographique" de Béatrice Bonhomme

French Forum , Volume 37 (1) – Oct 24, 2012

Loading next page...
 
/lp/university-of-nebraska-press/passant-de-la-lumi-re-un-texte-photographique-de-b-atrice-bonhomme-WmlDGAA44N
Publisher
University of Nebraska Press
Copyright
Copyright © 2008 French Forum, Inc.
ISSN
1534-1836

Abstract

Geneviève Guétemme Passant de la lumière un texte “photographique” de Béatrice Bonhomme Béatrice Bonhomme s’intéresse depuis longtemps aux liens qui unissent le visuel et le verbal et elle associe régulièrement des images à certains textes. En 2008, elle publie un recueil, intitulé Passant de la lumière, qui s’ouvre justement sur un autoportrait dessiné de son père: Mario Villani. Il était peintre et les poèmes lui sont dédiés. Mais au-delà de cette dédicace, le frontispice graphique place les six poèmes du recueil sous le signe de la légèreté d’un trait de crayon dont le but est d’offrir des “lignes qui effacent et dépassent la mort.” Par ailleurs, le regard du peintre: celui qui regarde avec la lumière et qui, d’une certaine manière, comme le signale le titre, est de la lumière, devient notre guide pour transformer les textes en “images- lumière.” En fait, ce portrait désigne le peintre et son dessin comme des passeurs capables de transformer les poèmes en textes graphiques et lumineux: des textes visuels quasiment “photographiques.” Autrement dit, la présence de ce frontispice pose la question du rapport entre le texte du recueil et la ligne, la lumière et l’écriture de la lumière. Elle suggère l’idée d’un

Journal

French ForumUniversity of Nebraska Press

Published: Oct 24, 2012

There are no references for this article.