Get 20M+ Full-Text Papers For Less Than $1.50/day. Start a 14-Day Trial for You or Your Team.

Learn More →

Hygiène et éducation dans Un Mariage scandaleux d’André Léo

Hygiène et éducation dans Un Mariage scandaleux d’André Léo Hygiène et éducation dans Un Mariage scandaleux d'André Léo Barbara Giraud Léodile Bréra (1824­1900), plus connue sous le nom d'André Léo1 a fait partie de ce groupe de militantes féministes appelées "Pétroleuses" qui, sous la Commune, ont activement pris part à l'insurrection parisienne en vue de créer une société alternative qui offrirait d'autres modes de fonctionnement que celui du Second Empire finissant. Cependant, sa carrière de militante socialiste, de journaliste, et de romancière a commencé bien avant la Commune puisque Un mariage scandaleux, son premier roman, fut écrit en 1862. Il ne fait pas de doute que Léo utilise la fiction essentiellement pour diffuser un "message" qui se caractérise par ses opinions marquées sur la subordination des femmes dans le mariage qu'elle dénonce avec virulence, et qu'elle aborde dans la plupart des romans écrits à la même période, Une Vieille fille (1864), Un Divorce (1866). La fiction accompagne et se nourrit d'une réflexion politique qui prend aussi la forme d'essais, comme celui consacré aux Femmes et les moeurs (1868), dans laquelle elle fournit une réponse idéologique à Proudhon et à Michelet qui, selon elle, "insultent la femme". En rappelant les principes de 89 qui n'ont pas abouti, Léo http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png French Forum University of Nebraska Press

Hygiène et éducation dans Un Mariage scandaleux d’André Léo

French Forum , Volume 39 (2) – Jan 9, 2014

Loading next page...
 
/lp/university-of-nebraska-press/hygi-ne-et-ducation-dans-un-mariage-scandaleux-d-andr-l-o-vMPGGk6fJT
Publisher
University of Nebraska Press
Copyright
Copyright © 2008 French Forum, Inc.
ISSN
1534-1836
Publisher site
See Article on Publisher Site

Abstract

Hygiène et éducation dans Un Mariage scandaleux d'André Léo Barbara Giraud Léodile Bréra (1824­1900), plus connue sous le nom d'André Léo1 a fait partie de ce groupe de militantes féministes appelées "Pétroleuses" qui, sous la Commune, ont activement pris part à l'insurrection parisienne en vue de créer une société alternative qui offrirait d'autres modes de fonctionnement que celui du Second Empire finissant. Cependant, sa carrière de militante socialiste, de journaliste, et de romancière a commencé bien avant la Commune puisque Un mariage scandaleux, son premier roman, fut écrit en 1862. Il ne fait pas de doute que Léo utilise la fiction essentiellement pour diffuser un "message" qui se caractérise par ses opinions marquées sur la subordination des femmes dans le mariage qu'elle dénonce avec virulence, et qu'elle aborde dans la plupart des romans écrits à la même période, Une Vieille fille (1864), Un Divorce (1866). La fiction accompagne et se nourrit d'une réflexion politique qui prend aussi la forme d'essais, comme celui consacré aux Femmes et les moeurs (1868), dans laquelle elle fournit une réponse idéologique à Proudhon et à Michelet qui, selon elle, "insultent la femme". En rappelant les principes de 89 qui n'ont pas abouti, Léo

Journal

French ForumUniversity of Nebraska Press

Published: Jan 9, 2014

There are no references for this article.