Get 20M+ Full-Text Papers For Less Than $1.50/day. Subscribe now for You or Your Team.

Learn More →

Les Variations Saisonnières des Castes chez le Termite Reticulitermes Santonensis Feytaud (Isoptera: Rhinotermitidae) dans un Biotope de l'Ouest de la France

Les Variations Saisonnières des Castes chez le Termite Reticulitermes Santonensis Feytaud... Résumé Le cycle reproducteur de R. santonensis, a été examiné in situ, sur des colonies de quelques milliers d'insectes (3 000 à 10 000), dans un milieu périurbain. En période d'essaimage (fin avril), les nymphes à longs fourreaux alaires (Nlfa) et les ailés (A) sont peu représentés (Nlfa+A=0,24%); les grandes nymphes brachyptères (Nb) sont plus nombreuses et muent en néoténiques brachyptères (Neob)(Nb+Neob=10,74%) Les pourcentages des différentes castes varient au cours de l'année, de 57,60% à 84,42% pour les ouvriers, de 1,15% à 2,77% pour les soldats qui se renouvellent en période de post-essaimage; les nymphes (N) d'où se dégagent les Nb et les Nlfa, sont observables toute l'année; mélangées aux larves, elles sont nombreuses en hiver (N=14,51%; Larves=21,60%). On ne trouve jamais de reproducteurs fonctionnels primaires; les reproducteurs fonctionnels secondaires, avec des femelles physogastres, sont observés en été et au début de l'automne, en groupes; en élevage à 28° C, une femelle physogastre pond une moyenne de 4,80 oeufs/h./24 h (n=20). In situ, les variétés morphologiques des castes sont beaucoup moins nombreuses que dans l'étude de Buchli. Ce travail fait ressortir la prépondérance de la voie néoténique, caractéristique des termites introduits. http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png Annales de la Société entomologique de France (N S ) Taylor & Francis

Les Variations Saisonnières des Castes chez le Termite Reticulitermes Santonensis Feytaud (Isoptera: Rhinotermitidae) dans un Biotope de l'Ouest de la France

10 pages

Loading next page...
 
/lp/taylor-francis/les-variations-saisonni-res-des-castes-chez-le-termite-reticulitermes-LzTJoGNF7p

References

References for this paper are not available at this time. We will be adding them shortly, thank you for your patience.

Publisher
Taylor & Francis
Copyright
© 1996 Société entomologique de France
ISSN
2168-6351
eISSN
0037-9271
DOI
10.1080/21686351.1996.12278864
Publisher site
See Article on Publisher Site

Abstract

Résumé Le cycle reproducteur de R. santonensis, a été examiné in situ, sur des colonies de quelques milliers d'insectes (3 000 à 10 000), dans un milieu périurbain. En période d'essaimage (fin avril), les nymphes à longs fourreaux alaires (Nlfa) et les ailés (A) sont peu représentés (Nlfa+A=0,24%); les grandes nymphes brachyptères (Nb) sont plus nombreuses et muent en néoténiques brachyptères (Neob)(Nb+Neob=10,74%) Les pourcentages des différentes castes varient au cours de l'année, de 57,60% à 84,42% pour les ouvriers, de 1,15% à 2,77% pour les soldats qui se renouvellent en période de post-essaimage; les nymphes (N) d'où se dégagent les Nb et les Nlfa, sont observables toute l'année; mélangées aux larves, elles sont nombreuses en hiver (N=14,51%; Larves=21,60%). On ne trouve jamais de reproducteurs fonctionnels primaires; les reproducteurs fonctionnels secondaires, avec des femelles physogastres, sont observés en été et au début de l'automne, en groupes; en élevage à 28° C, une femelle physogastre pond une moyenne de 4,80 oeufs/h./24 h (n=20). In situ, les variétés morphologiques des castes sont beaucoup moins nombreuses que dans l'étude de Buchli. Ce travail fait ressortir la prépondérance de la voie néoténique, caractéristique des termites introduits.

Journal

Annales de la Société entomologique de France (N S )Taylor & Francis

Published: Jun 30, 1996

Keywords: cycle reproducteur; néoténie; physogastrie; bouturage

There are no references for this article.