Get 20M+ Full-Text Papers For Less Than $1.50/day. Subscribe now for You or Your Team.

Learn More →

Weyl and the Problem of SpaceEntre phénoménologie et intuitionnisme: la définition du continu

Weyl and the Problem of Space: Entre phénoménologie et intuitionnisme: la définition du continu [Notre objet est ici de comprendre, à travers l’exemple de Hermann Weyl et de son travail en philosophie des mathématiques, ce qui constitue la spécificité d’une philosophie ou d’une épistémologie des mathématiques qui soit de style proprement phénoménologique, et de ressaisir les traits caractéristiques par lesquels elle se distingue tant d’une épistémologie historique (Brunschvicg, Bachelard, Koyré) qui tente de déchiffrer dans l’histoire les étapes de la construction de la raison mathématique ou les moments de mutation de la rationalité mathématicienne, que d’une philosophie des mathématiques de type logico-syntaxique (Hilbert, Frege, Russell, Carnap) qui tente d’éclairer la teneur eidétique des objets mathématiques grâce à l’examen des systèmes de propositions qui portent sur de tels objets. En quoi, donc, le travail de Weyl en philosophie des mathématiques relève-t-il d’une position proprement phénoménologique ? Quels sont, dans la démarche de Weyl, les traits spécifiquement phénoménologiques qui, par généralisation, permettent de faire le partage rigoureux entre une philosophie des mathématiques qui est bien phénoménologique et une autre qui ne l’est pas ?] http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png

Weyl and the Problem of SpaceEntre phénoménologie et intuitionnisme: la définition du continu

Part of the Studies in History and Philosophy of Science Book Series (volume 49)
Editors: Bernard, Julien; Lobo, Carlos

Loading next page...
 
/lp/springer-journals/weyl-and-the-problem-of-space-entre-ph-nom-nologie-et-intuitionnisme-Z9qbw0Yu9V

References (0)

References for this paper are not available at this time. We will be adding them shortly, thank you for your patience.

Publisher
Springer International Publishing
Copyright
© Springer Nature Switzerland AG 2019
ISBN
978-3-030-11526-5
Pages
161 –188
DOI
10.1007/978-3-030-11527-2_6
Publisher site
See Chapter on Publisher Site

Abstract

[Notre objet est ici de comprendre, à travers l’exemple de Hermann Weyl et de son travail en philosophie des mathématiques, ce qui constitue la spécificité d’une philosophie ou d’une épistémologie des mathématiques qui soit de style proprement phénoménologique, et de ressaisir les traits caractéristiques par lesquels elle se distingue tant d’une épistémologie historique (Brunschvicg, Bachelard, Koyré) qui tente de déchiffrer dans l’histoire les étapes de la construction de la raison mathématique ou les moments de mutation de la rationalité mathématicienne, que d’une philosophie des mathématiques de type logico-syntaxique (Hilbert, Frege, Russell, Carnap) qui tente d’éclairer la teneur eidétique des objets mathématiques grâce à l’examen des systèmes de propositions qui portent sur de tels objets. En quoi, donc, le travail de Weyl en philosophie des mathématiques relève-t-il d’une position proprement phénoménologique ? Quels sont, dans la démarche de Weyl, les traits spécifiquement phénoménologiques qui, par généralisation, permettent de faire le partage rigoureux entre une philosophie des mathématiques qui est bien phénoménologique et une autre qui ne l’est pas ?]

Published: Oct 10, 2019

There are no references for this article.