Get 20M+ Full-Text Papers For Less Than $1.50/day. Start a 14-Day Trial for You or Your Team.

Learn More →

Body dysmorphic disorder, inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et délire

Body dysmorphic disorder, inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et délire Le body dysmorphic disorder (BDD) n’est devenu une maladie autonome qu’en 1987, après avoir été considéré tantôt comme un trouble obsessionnel, tantôt comme un trouble délirant. Néanmoins, il ne répondait pas aux neuroleptiques. La démonstration, dans les années 1990, de l’efficacité des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (IRS), tant dans les formes délirantes que non délirantes du BDD, a représenté un progrès thérapeutique remarquable, encore trop peu appliqué. Elle fait aussi se poser la question de l’existence de deux sortes de délires, certains sensibles aux neuroleptiques, les autres aux IRS. http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png PSN Springer Journals

Body dysmorphic disorder, inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et délire

PSN , Volume 5 (3) – Oct 9, 2007

Loading next page...
 
/lp/springer-journals/body-dysmorphic-disorder-inhibiteurs-de-la-recapture-de-la-s-rotonine-n0gdRZUxQ7
Publisher
Springer Journals
Copyright
Copyright © 2007 by Springer Verlag France
Subject
Medicine & Public Health; Behavioral Therapy ; Psychoanalysis ; Psychotherapy ; Psychopharmacology; Neuropsychology; Psychiatry
ISSN
1639-8319
eISSN
1955-2351
DOI
10.1007/s11836-007-0036-9
Publisher site
See Article on Publisher Site

Abstract

Le body dysmorphic disorder (BDD) n’est devenu une maladie autonome qu’en 1987, après avoir été considéré tantôt comme un trouble obsessionnel, tantôt comme un trouble délirant. Néanmoins, il ne répondait pas aux neuroleptiques. La démonstration, dans les années 1990, de l’efficacité des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (IRS), tant dans les formes délirantes que non délirantes du BDD, a représenté un progrès thérapeutique remarquable, encore trop peu appliqué. Elle fait aussi se poser la question de l’existence de deux sortes de délires, certains sensibles aux neuroleptiques, les autres aux IRS.

Journal

PSNSpringer Journals

Published: Oct 9, 2007

References