Get 20M+ Full-Text Papers For Less Than $1.50/day. Start a 14-Day Trial for You and Your Team.

Learn More →

Rousseau and Dignity: Art Serving Humanity. Edited by Julia V. Douthwaite

Rousseau and Dignity: Art Serving Humanity. Edited by Julia V. Douthwaite Julia V. Douthwaite, spécialiste du dix-huitième siècle français, a risqué gros en publiant ce volume. Plutôt que de proposer les actes d’un énième colloque dédié à l’œuvre de Jean-Jacques Rousseau, elle a voulu profiter de l’occasion du tricentenaire de la naissance du philosophe en 2012 pour mesurer l’actualité de ses idées. Les dix-huit articles témoignent d’un projet ambitieux qui sort volontairement des bornes traditionnellement imposées par le monde académique. La première partie, qui a pour titre ‘Setting the Stage in South Bend and Compiègne’, présente une série d’initiatives aux États-unis et en France pour rendre hommage à Rousseau et à son concept de dignité humaine. Douthwaite raconte ses cours sur Rousseau, qui ne s’adressaient pas seulement aux étudiants, mais aussi aux habitants pauvres, souvent victimes de discrimination de la banlieue de la petite ville de South Bend. Delphine Moreau, de son côté, décrit la production de son film documentaire Entre nous Jean-Jacques (2013); pour le réaliser, elle a sollicité la participation d’élèves d’écoles primaires et de collégiens, d’étudiants de lettres, et même de retraités des environs pour créer ‘their own video letters to Rousseau’ (p. 31). D'après elle, cette façon de faire interagir les gens avec les pensées de Rousseau se prête bien au dessein de démontrer dans quelle mesure ‘Rousseau is the consummate anti-hero: the Everyman’ (p. 31). Elle est d’avis que les idées exprimées par Rousseau sur des thèmes comme l’injustice, le bonheur et la nature n’ont jamais cessé de susciter l’enthousiasme. Dans la deuxième partie du recueil sont réunis des articles qui reflètent l’actualité de la pensée de Rousseau au plan théorique. Daniel Philpott enquête sur le rapport entre le concept de dignité humaine et l’Église catholique dans l'œuvre de Rousseau, tandis que Serge Margel essaie de dévoiler dans ses écrits autobiographiques la figure obsessionnelle de la ‘madness of the Double’ (p. 93) que Rousseau n’a jamais réussi à réprimer. Christie McDonald, quant à elle, s’est occupée de retracer le lien entre Rousseau et l’Occupy-mouvement du vingt-et-unième siècle. Les deux dernières parties sont dédiées à l’exposition ROUSSEAU 2012/DIGNITY qu’Amnesty International avait organisée à Compiègne et après, sur invitation de Douthwaite, à l’Université de Notre Dame. Le recueil reproduit les portraits souvent bouleversants qu’une équipe de photographes a pris des personnes qui — comme le racontent certains textes — ont été torturées, violées ou ont tout au moins subi une forme de discrimination. Dès le slogan, selon Douthwaite, la campagne ‘Dignity’ (menée par Amnesty International) avait un ‘distinctly Rousseauian feel’ (p. 3): ‘We are all born free and equal in dignity and rights — yet everywhere, these rights are being denied’. Sous forme de conclusion, Douthwaite rend compte des réactions fortes des visiteurs de l’exposition à South Bend. En somme, ce livre se soustrait volontairement au sérieux académique habituel. Il relate une expérience (personnelle) hors du commun et cherche à convaincre un lectorat issu du monde académique d’en faire autant. © The Author(s) 2018. Published by Oxford University Press on behalf of the Society for French Studies. All rights reserved. For permissions, please email: journals.permissions@oup.com This article is published and distributed under the terms of the Oxford University Press, Standard Journals Publication Model (https://academic.oup.com/journals/pages/about_us/legal/notices) http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png French Studies Oxford University Press

Rousseau and Dignity: Art Serving Humanity. Edited by Julia V. Douthwaite

French Studies , Volume 72 (3) – Jul 1, 2018

Loading next page...
 
/lp/ou_press/rousseau-and-dignity-art-serving-humanity-edited-by-julia-v-douthwaite-1mmehp755v
Publisher
Oxford University Press
Copyright
© The Author(s) 2018. Published by Oxford University Press on behalf of the Society for French Studies. All rights reserved. For permissions, please email: journals.permissions@oup.com
ISSN
0016-1128
eISSN
1468-2931
DOI
10.1093/fs/kny094
Publisher site
See Article on Publisher Site

Abstract

Julia V. Douthwaite, spécialiste du dix-huitième siècle français, a risqué gros en publiant ce volume. Plutôt que de proposer les actes d’un énième colloque dédié à l’œuvre de Jean-Jacques Rousseau, elle a voulu profiter de l’occasion du tricentenaire de la naissance du philosophe en 2012 pour mesurer l’actualité de ses idées. Les dix-huit articles témoignent d’un projet ambitieux qui sort volontairement des bornes traditionnellement imposées par le monde académique. La première partie, qui a pour titre ‘Setting the Stage in South Bend and Compiègne’, présente une série d’initiatives aux États-unis et en France pour rendre hommage à Rousseau et à son concept de dignité humaine. Douthwaite raconte ses cours sur Rousseau, qui ne s’adressaient pas seulement aux étudiants, mais aussi aux habitants pauvres, souvent victimes de discrimination de la banlieue de la petite ville de South Bend. Delphine Moreau, de son côté, décrit la production de son film documentaire Entre nous Jean-Jacques (2013); pour le réaliser, elle a sollicité la participation d’élèves d’écoles primaires et de collégiens, d’étudiants de lettres, et même de retraités des environs pour créer ‘their own video letters to Rousseau’ (p. 31). D'après elle, cette façon de faire interagir les gens avec les pensées de Rousseau se prête bien au dessein de démontrer dans quelle mesure ‘Rousseau is the consummate anti-hero: the Everyman’ (p. 31). Elle est d’avis que les idées exprimées par Rousseau sur des thèmes comme l’injustice, le bonheur et la nature n’ont jamais cessé de susciter l’enthousiasme. Dans la deuxième partie du recueil sont réunis des articles qui reflètent l’actualité de la pensée de Rousseau au plan théorique. Daniel Philpott enquête sur le rapport entre le concept de dignité humaine et l’Église catholique dans l'œuvre de Rousseau, tandis que Serge Margel essaie de dévoiler dans ses écrits autobiographiques la figure obsessionnelle de la ‘madness of the Double’ (p. 93) que Rousseau n’a jamais réussi à réprimer. Christie McDonald, quant à elle, s’est occupée de retracer le lien entre Rousseau et l’Occupy-mouvement du vingt-et-unième siècle. Les deux dernières parties sont dédiées à l’exposition ROUSSEAU 2012/DIGNITY qu’Amnesty International avait organisée à Compiègne et après, sur invitation de Douthwaite, à l’Université de Notre Dame. Le recueil reproduit les portraits souvent bouleversants qu’une équipe de photographes a pris des personnes qui — comme le racontent certains textes — ont été torturées, violées ou ont tout au moins subi une forme de discrimination. Dès le slogan, selon Douthwaite, la campagne ‘Dignity’ (menée par Amnesty International) avait un ‘distinctly Rousseauian feel’ (p. 3): ‘We are all born free and equal in dignity and rights — yet everywhere, these rights are being denied’. Sous forme de conclusion, Douthwaite rend compte des réactions fortes des visiteurs de l’exposition à South Bend. En somme, ce livre se soustrait volontairement au sérieux académique habituel. Il relate une expérience (personnelle) hors du commun et cherche à convaincre un lectorat issu du monde académique d’en faire autant. © The Author(s) 2018. Published by Oxford University Press on behalf of the Society for French Studies. All rights reserved. For permissions, please email: journals.permissions@oup.com This article is published and distributed under the terms of the Oxford University Press, Standard Journals Publication Model (https://academic.oup.com/journals/pages/about_us/legal/notices)

Journal

French StudiesOxford University Press

Published: Jul 1, 2018

There are no references for this article.