Chateaubriand, chemin faisant. Par Philippe Berthier.

Chateaubriand, chemin faisant. Par Philippe Berthier. Spécialiste du premier dix-neuvième siècle, Philippe Berthier réunit dans cet ouvrage une série d’articles qu’il a consacrés à l’auteur du Génie du christianisme dans un intervalle d’une vingtaine d’années, et dont il propose une version révisée. Comme le laisse deviner le titre, le recueil s’affranchit de toute structure précise, si ce n’est qu’il doit son existence à la volonté de son auteur d’offrir ce qu’il appelle une ‘promenade critique’ dans l’œuvre de Chateaubriand. Se prêtant au topos de l’homo viator, ce dernier se confronta à maintes reprises à l’expérience du voyage, parfois dans le cadre de missions diplomatiques, parfois aussi ‘dans des pérégrinations […] moins topographiques que mentales’, pour reprendre la formule que Berthier adopte pour René (p. 18). C’est ce second aspect qui intéresse au premier chef Berthier, qui exploite et applique la thématique du voyage à Chateaubriand essentiellement dans son sens métaphorique. Par où qu’il aborde l’œuvre, Berthier finit par constater chez le mémorialiste lui-même ou chez ses personnages le même ‘contraste entre […] situation objective et […] liberté intérieure’ (p. 83), c’est-à-dire le besoin de compenser le réel — décevant — par l’imagination, et consécutivement la capacité à ‘s’évader intérieurement’ (p. 84). Ainsi, le voyage réel cède le pas au voyage inventé par l’écriture (‘Maître et serviteur ou le double registre du voyage’) qui l’embellit en un ‘itinéraire […] dédoublé’ (p. 50), voire idéalise le réel et lui donne du sens, comme le montre Berthier dans un article dont le titre fait écho à l’expérience de Joseph de Maistre (‘Voyage autour de ma chambre’). Qu’elle le seconde ou le remplace, l’imagination — qui puise tour à tour dans la littérature (‘Poétique du nom’) ou dans le souvenir (‘Les Prisons du poète’) — constitue à elle seule tout ou partie du voyage. Les derniers articles se concentrent plus précisément sur les ‘points de rencontre’ entre l’œuvre et la vie chez le vicomte voyageur: rencontre entre les arts à la manière des transpositions d’art (‘Ut pictura memoria’, ‘Musiques’), rencontres intellectuelles ou amoureuses (‘La Rosée de la mer morte’, ‘La Tendresse et la gloire’) qui ont pu pénétrer, voire influencer, son œuvre. À des travaux dont il faut louer l’originalité (‘Mémoires pour rire’, qui étudie la veine comique des Mémoires) répondent d’autres dont la thématique paraît davantage convenue (‘Les Prisons du poète’) ou dans lesquels le lien avec le sujet inaugural de l’ensemble paraît moins évident (‘Le Genre humain en vacances’). Si les études présentes sont de qualité, on peut en revanche discuter l’intérêt — au-delà du légitime sentiment d’accomplissement personnel — de les réunir, leur révision n’apportant pas véritablement d’idées nouvelles; à moins que la présence un peu trop récurrente d’expressions venues d’outre-Atlantique (‘deal’, p. 186; ‘jazzy’, p. 182), ou de certaines marques d’oralité (‘saucissonnée’, p. 187), ne contribue à dessein à ce projet de modernisation. © The Author 2017. Published by Oxford University Press on behalf of the Society for French Studies. All rights reserved. For Permissions, please email: journals.permissions@oup.com http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png French Studies Oxford University Press

Chateaubriand, chemin faisant. Par Philippe Berthier.

Loading next page...
 
/lp/ou_press/chateaubriand-chemin-faisant-par-philippe-berthier-PY3PFVnLWe
Publisher
Oxford University Press
Copyright
© The Author 2017. Published by Oxford University Press on behalf of the Society for French Studies. All rights reserved. For Permissions, please email: journals.permissions@oup.com
ISSN
0016-1128
eISSN
1468-2931
D.O.I.
10.1093/fs/knx276
Publisher site
See Article on Publisher Site

Abstract

Spécialiste du premier dix-neuvième siècle, Philippe Berthier réunit dans cet ouvrage une série d’articles qu’il a consacrés à l’auteur du Génie du christianisme dans un intervalle d’une vingtaine d’années, et dont il propose une version révisée. Comme le laisse deviner le titre, le recueil s’affranchit de toute structure précise, si ce n’est qu’il doit son existence à la volonté de son auteur d’offrir ce qu’il appelle une ‘promenade critique’ dans l’œuvre de Chateaubriand. Se prêtant au topos de l’homo viator, ce dernier se confronta à maintes reprises à l’expérience du voyage, parfois dans le cadre de missions diplomatiques, parfois aussi ‘dans des pérégrinations […] moins topographiques que mentales’, pour reprendre la formule que Berthier adopte pour René (p. 18). C’est ce second aspect qui intéresse au premier chef Berthier, qui exploite et applique la thématique du voyage à Chateaubriand essentiellement dans son sens métaphorique. Par où qu’il aborde l’œuvre, Berthier finit par constater chez le mémorialiste lui-même ou chez ses personnages le même ‘contraste entre […] situation objective et […] liberté intérieure’ (p. 83), c’est-à-dire le besoin de compenser le réel — décevant — par l’imagination, et consécutivement la capacité à ‘s’évader intérieurement’ (p. 84). Ainsi, le voyage réel cède le pas au voyage inventé par l’écriture (‘Maître et serviteur ou le double registre du voyage’) qui l’embellit en un ‘itinéraire […] dédoublé’ (p. 50), voire idéalise le réel et lui donne du sens, comme le montre Berthier dans un article dont le titre fait écho à l’expérience de Joseph de Maistre (‘Voyage autour de ma chambre’). Qu’elle le seconde ou le remplace, l’imagination — qui puise tour à tour dans la littérature (‘Poétique du nom’) ou dans le souvenir (‘Les Prisons du poète’) — constitue à elle seule tout ou partie du voyage. Les derniers articles se concentrent plus précisément sur les ‘points de rencontre’ entre l’œuvre et la vie chez le vicomte voyageur: rencontre entre les arts à la manière des transpositions d’art (‘Ut pictura memoria’, ‘Musiques’), rencontres intellectuelles ou amoureuses (‘La Rosée de la mer morte’, ‘La Tendresse et la gloire’) qui ont pu pénétrer, voire influencer, son œuvre. À des travaux dont il faut louer l’originalité (‘Mémoires pour rire’, qui étudie la veine comique des Mémoires) répondent d’autres dont la thématique paraît davantage convenue (‘Les Prisons du poète’) ou dans lesquels le lien avec le sujet inaugural de l’ensemble paraît moins évident (‘Le Genre humain en vacances’). Si les études présentes sont de qualité, on peut en revanche discuter l’intérêt — au-delà du légitime sentiment d’accomplissement personnel — de les réunir, leur révision n’apportant pas véritablement d’idées nouvelles; à moins que la présence un peu trop récurrente d’expressions venues d’outre-Atlantique (‘deal’, p. 186; ‘jazzy’, p. 182), ou de certaines marques d’oralité (‘saucissonnée’, p. 187), ne contribue à dessein à ce projet de modernisation. © The Author 2017. Published by Oxford University Press on behalf of the Society for French Studies. All rights reserved. For Permissions, please email: journals.permissions@oup.com

Journal

French StudiesOxford University Press

Published: Jan 1, 2018

There are no references for this article.

You’re reading a free preview. Subscribe to read the entire article.


DeepDyve is your
personal research library

It’s your single place to instantly
discover and read the research
that matters to you.

Enjoy affordable access to
over 12 million articles from more than
10,000 peer-reviewed journals.

All for just $49/month

Explore the DeepDyve Library

Unlimited reading

Read as many articles as you need. Full articles with original layout, charts and figures. Read online, from anywhere.

Stay up to date

Keep up with your field with Personalized Recommendations and Follow Journals to get automatic updates.

Organize your research

It’s easy to organize your research with our built-in tools.

Your journals are on DeepDyve

Read from thousands of the leading scholarly journals from SpringerNature, Elsevier, Wiley-Blackwell, Oxford University Press and more.

All the latest content is available, no embargo periods.

See the journals in your area

Monthly Plan

  • Read unlimited articles
  • Personalized recommendations
  • No expiration
  • Print 20 pages per month
  • 20% off on PDF purchases
  • Organize your research
  • Get updates on your journals and topic searches

$49/month

Start Free Trial

14-day Free Trial

Best Deal — 39% off

Annual Plan

  • All the features of the Professional Plan, but for 39% off!
  • Billed annually
  • No expiration
  • For the normal price of 10 articles elsewhere, you get one full year of unlimited access to articles.

$588

$360/year

billed annually
Start Free Trial

14-day Free Trial