DELCAMBRE (Anne-Marie), L'Islam, Paris, La Découverte (coll. Repères; 82), 1990, 121 p., 21 cm

DELCAMBRE (Anne-Marie), L'Islam, Paris, La Découverte (coll. Repères; 82), 1990, 121 p., 21 cm 293 en a), inscriptions (conserv6es ou disparues, en place ou non) ne sont pas seule- ment soigneusement d6crits; encore cette description est-elle doubl6e d'un com- mentaire historique et linguistique si riche que cet ouvrage, que 1'on pense au pre- mier chef reserve aux seuls sp6cialistes, int6ressera un plus large public: je pense en particulier a ceux des historiens et linguistes arabisants qui ne se satisfont plus des tendances par trop autistiques de 1'islamologie et de l'arabologie traditionnel- les. Si les premiers regrettent que l'on fasse trop souvent encore l'impasse sur le pass6 ant6islamique de la p6ninsule, r6dult a quelques «lieux communs» ind6fini- ment repetes, les seconds pensent qu'une linguistique historique et compar6e bien comprise peut contribuer au renouvellement de la linguistique arabe. Le fascicule B regroupe 60 planches (carte du Jawf, photos des sites, des monu- ments, d'inscriptions et de graffites, plus deux dessins). C'est un très beau travail faisant honneur a 1'6rudition frangaise. Souhaitons bon vent a C. Robin pour ce long voyage. Pierre LARCHER BULLETIN CRITIQUE DELCAMBRE (Anne-Marie), L'Islam, Paris, La Découverte (coll. Repères; 82), 1990, 121 p., 21 cm. Ce resume vulgarisateur est pour 1'essentiel tres utile, mais souvent d6cevant. L'orientation bibliographique est mauvaise sur la p6riode contemporaine. Les deux chronologies de synth?se, soit politique, soit culturelle, privil6gient le monde arabe, en particulier pour la p6riode actuelle (rien sur 1'Indonesie par exemple). L'6volution de la pens6e musulmane entre le 13e s. et le 19e s. est pratiquement negligee. Le poncif: Islam = confusion du spirituel et du temporel, est livr6 tel quel, en particulier dans 1'encadre synth6tique, presente comme doctrine perma- nente, sur «Ie califat et la direction de la communaute». Les traits quotidiens culi- naires, sexuels, maritaux, 6ducatifs, etc... «caracteristiques de la vie musulmane» sont 6tonnamment peu musulmans en r6alit6, mais africains ou moyen-orientaux. Le soufisme est presente comme un element d'importation culturelle, these peu soutenable. Quelques erreurs factuelles: les alaouites (ou nusayrites) sont vus comme une variante du chiisme isma6lite et non pas imamite (cf. Henri Laoust, Les schismes dans l'islam, Payot, 1977 (1965), p. 145); le fondateur des Frères musulmans Hasan al-Bannd est dit assassin6 en 1954 sous Nasser au lieu de 1949 sous le roi Farouk; les groupes extr6mistes islamiques depuis 1970 sont identifies a tort aux ?,Fr6res musulmans», etc... De meme, dans le lexique des erreurs de tra- duction. Olivier CARRÉ BULLETIN CRITIQUE P.J. LUIZARD, La formation de l'Irak contemporain, Paris, CNRS Édition, 1991, 668 p. 16 x 24. Ce livre comble un vide, et il le comble bien. Se fondant sur les etudes, d6jA classiques, de Stephen H. Longrigg, Philip W. Ireland, Gertrude Bell, Ghassan http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png Arabica Brill

DELCAMBRE (Anne-Marie), L'Islam, Paris, La Découverte (coll. Repères; 82), 1990, 121 p., 21 cm

Arabica , Volume 41 (2): 293 – Jan 1, 1994
Free
1 page

Loading next page...
1 Page
 
/lp/brill/delcambre-anne-marie-l-islam-paris-la-d-couverte-coll-rep-res-82-1990-QDng25mnr9
Publisher
Brill
Copyright
© 1994 Koninklijke Brill NV, Leiden, The Netherlands
ISSN
0570-5398
eISSN
1570-0585
D.O.I.
10.1163/157005894X00245
Publisher site
See Article on Publisher Site

Abstract

293 en a), inscriptions (conserv6es ou disparues, en place ou non) ne sont pas seule- ment soigneusement d6crits; encore cette description est-elle doubl6e d'un com- mentaire historique et linguistique si riche que cet ouvrage, que 1'on pense au pre- mier chef reserve aux seuls sp6cialistes, int6ressera un plus large public: je pense en particulier a ceux des historiens et linguistes arabisants qui ne se satisfont plus des tendances par trop autistiques de 1'islamologie et de l'arabologie traditionnel- les. Si les premiers regrettent que l'on fasse trop souvent encore l'impasse sur le pass6 ant6islamique de la p6ninsule, r6dult a quelques «lieux communs» ind6fini- ment repetes, les seconds pensent qu'une linguistique historique et compar6e bien comprise peut contribuer au renouvellement de la linguistique arabe. Le fascicule B regroupe 60 planches (carte du Jawf, photos des sites, des monu- ments, d'inscriptions et de graffites, plus deux dessins). C'est un très beau travail faisant honneur a 1'6rudition frangaise. Souhaitons bon vent a C. Robin pour ce long voyage. Pierre LARCHER BULLETIN CRITIQUE DELCAMBRE (Anne-Marie), L'Islam, Paris, La Découverte (coll. Repères; 82), 1990, 121 p., 21 cm. Ce resume vulgarisateur est pour 1'essentiel tres utile, mais souvent d6cevant. L'orientation bibliographique est mauvaise sur la p6riode contemporaine. Les deux chronologies de synth?se, soit politique, soit culturelle, privil6gient le monde arabe, en particulier pour la p6riode actuelle (rien sur 1'Indonesie par exemple). L'6volution de la pens6e musulmane entre le 13e s. et le 19e s. est pratiquement negligee. Le poncif: Islam = confusion du spirituel et du temporel, est livr6 tel quel, en particulier dans 1'encadre synth6tique, presente comme doctrine perma- nente, sur «Ie califat et la direction de la communaute». Les traits quotidiens culi- naires, sexuels, maritaux, 6ducatifs, etc... «caracteristiques de la vie musulmane» sont 6tonnamment peu musulmans en r6alit6, mais africains ou moyen-orientaux. Le soufisme est presente comme un element d'importation culturelle, these peu soutenable. Quelques erreurs factuelles: les alaouites (ou nusayrites) sont vus comme une variante du chiisme isma6lite et non pas imamite (cf. Henri Laoust, Les schismes dans l'islam, Payot, 1977 (1965), p. 145); le fondateur des Frères musulmans Hasan al-Bannd est dit assassin6 en 1954 sous Nasser au lieu de 1949 sous le roi Farouk; les groupes extr6mistes islamiques depuis 1970 sont identifies a tort aux ?,Fr6res musulmans», etc... De meme, dans le lexique des erreurs de tra- duction. Olivier CARRÉ BULLETIN CRITIQUE P.J. LUIZARD, La formation de l'Irak contemporain, Paris, CNRS Édition, 1991, 668 p. 16 x 24. Ce livre comble un vide, et il le comble bien. Se fondant sur les etudes, d6jA classiques, de Stephen H. Longrigg, Philip W. Ireland, Gertrude Bell, Ghassan

Journal

ArabicaBrill

Published: Jan 1, 1994

There are no references for this article.

You’re reading a free preview. Subscribe to read the entire article.


DeepDyve is your
personal research library

It’s your single place to instantly
discover and read the research
that matters to you.

Enjoy affordable access to
over 18 million articles from more than
15,000 peer-reviewed journals.

All for just $49/month

Explore the DeepDyve Library

Search

Query the DeepDyve database, plus search all of PubMed and Google Scholar seamlessly

Organize

Save any article or search result from DeepDyve, PubMed, and Google Scholar... all in one place.

Access

Get unlimited, online access to over 18 million full-text articles from more than 15,000 scientific journals.

Your journals are on DeepDyve

Read from thousands of the leading scholarly journals from SpringerNature, Elsevier, Wiley-Blackwell, Oxford University Press and more.

All the latest content is available, no embargo periods.

See the journals in your area

DeepDyve

Freelancer

DeepDyve

Pro

Price

FREE

$49/month
$360/year

Save searches from
Google Scholar,
PubMed

Create lists to
organize your research

Export lists, citations

Read DeepDyve articles

Abstract access only

Unlimited access to over
18 million full-text articles

Print

20 pages / month

PDF Discount

20% off